Aller au menu Aller au contenu
Le laboratoire
Le laboratoire

> Le laboratoire > Actualités

Soutenance de thèse de M. Gianfranco ANDIA VERA

Publié le 19 septembre 2014
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Date de l'évènement : 20 novembre 2014
Bâtiment TECHNOSITE
Salle de visioconférence
Rez-de-chaussée
Plan d'accès

"Analyse et Exploitation des Non Linéarités dans les systèmes RFID UHF Passifs"
"Analysis and Exploitation of Non-linearities in Passive UHF RFID Systems"


Résumé :

Avec l’explosion de l’Internet des Objets (IoT), de nouveaux dispositifs permettant de tagguer les objets sont nécessaires afin de permettre non seulement leur identification mais aussi d’assurer des communications fiables et de nouvelles fonctionnalités comme la détection, la localisation ou la capture d’informations. Cette tendance s’appuie sur la technologie bien établie qu’est la radiofréquence par identification (RFID) et donc l’utilisation d’étiquettes (ou tags) faibles coûts et télé-alimentés. Dans ce contexte, de nombreux travaux au niveau de la couche d’application se tournent vers la mise au point de traitements logiciels complémentaires visant à produire de nouveaux types d’information. D’autres travaux visent à améliorer la couche physique avec l’objectif de miniaturiser encore le tag mais aussi de le doter de nouvelles capacités. Jusqu’à présent, il n’existe quasiment pas de travaux concernant la transmission du signal et aucun sur l’exploitation du comportement non-linéaire des puces RFID. Cette thèse vise à étudier les phénomènes non-linéaires produits lors d’une communication RFID. Dans la première partie, deux plateformes de mesure et de caractérisation spécifiques ont été développées: la première vise à observer les signaux au cours d’une communication RFID, et alors caractériser et analyser les effets liés aux phénomènes non linéaires ; la seconde permet d’effectuer différentes mesures directement sur les puces et les caractériser en termes d’impédance, production d’harmoniques et sensibilité. Ces plateformes ont permis : 1) de mettre en évidence que les fréquences harmoniques sont porteuses d’informations qui peuvent être exploitées et même offrir de nouvelles fonctionnalités ; 2) d’obtenir de nombreuses informations sur les propriétés des puces et d’en établir un modèle électrique précis ; 3) de déterminer des critères permettant d’évaluer la performance des tags dans le contexte étudié.Dans la deuxième partie, plusieurs nouveaux tags RFID ont été conçus, fabriqués, mesurés et évalués. Ces nouveaux tags fonctionnent non seulement dans la bande UHF mais aussi sont adaptés à la troisième harmonique dans la bande des microondes. Une méthodologie et des lignes directives d’aide à la conception de ce type de tags ont été établies et s’appuient sur les deux plateformes développées afin de caractériser les différents éléments. Dans un même temps, les effets liés à la fabrication ont aussi été étudiés et des études paramétriques ont permis de mettre en évidence l’effet sur les performances de la géométrie de l’antenne et du type de puce utilisée. Dans une troisième partie, les études se sont focalisées à exploiter les effets non-linéaires des dispositifs de redressement. L’idée générale est de coupler la RFID passive avec les dispositifs de transferts de puissance et de récupération d’énergie avec pour objectifs 1) de maximiser l’efficacité de conversion RF - continu 2) et d’augmenter la distance de lecture des tags passifs. Plusieurs prototypes ont été réalisés et leurs performances ont été démontrées. L’ensemble de ces travaux a mis en évidence un nouveau concept de communication RFID exploitant les non-linéarités générées par les puces RFID. Ce concept ouvre la voie à de nouvelles applications et a fait l’objet d’un brevet international.

Abstract :

Powered by the exploding popularity of the Internet-of-Things (IoT), the demand for tagged devices with labels capable to ensure a reliable communication with added functions beyond the identification, such as sensing, location, health-care, among others, is growing rapidly. Certainly this growing is headed by the well-established Radio Frequency Identification (RFID) technology, and the use of wireless low-cost self-powered tags, in other words passive RFID tags, is the most widespread used alternative. In the constant evolution on this field, usually new software treatments are offered at the application layer with the objective to processing data to produce some new information. Further works aimed at improving the physical layer around the tag antenna miniaturization and matching techniques. So far, little or no work had been done on the exploitation of the communication channel, and certainly none has been done on the exploitation of the non-linear behavior of RFID chips. After presenting the RFID technology and phenomena produced by Radio Frequency (RF) non-linear devices, and leaning in some nearby works on the field, the core of this thesis starts by exposing two characterization platforms for the evaluation of non-linear phenomena presented during the reader-tag communication. One is specialized in radiating measurements considering the whole tag (antenna and chip) under test. The other is specialized in conducted measurements directly over RFID chips, allowing performing different parametric studies (power dependency, impedance, harmonic production, sensitivity). The characterization results show that harmonic signals generated from the passive RFID chip carry information. By exploiting the characterization results and to verify the hypothesis of exploitation of non-linearities in RFID, i.e. the use of harmonic signals, the research is pursued by designing, fabricating, and measuring four different configurations of RFID tags. The new RFID tags operate at the fundamental frequency in the UHF band and at its 3rd harmonic in the microwave band. Antenna design policies, fabrication details, and parametric studies on the performance of the new prototypes are presented. The parametric study takes special care in the antenna structure; kind of chip used, received power, and read range. Finally, some alternative approaches for the exploitation of non-linear effects generated by rectifying devices are presented. Some theoretical aspects and experimental results are discussed linking the passive RFID technology to the theories of Wireless Power Transfer (WPT) and Electromagnetic Energy Harvesting (EEH). The solution takes advantage of the non-linear nature of rectifying elements in order to maximize the RF-to-DC conversion efficiency of EEH devices and increase the read range of passive RFID tags. The solution triggers on the design of a RF multi-device system. The design procedure and tests consider three non-linear phenomena: (1) the impedance power dependency, (2) the harmonic production, and (3) the rectifying dependence on the RF waveform.

Membres du Jury :

M. Jean-Marc LAHEURTE - Université de Marne La Valée, Rapporteur
M. Cyril LUXEY - Université Nice Sophia-Antipolis, Rapporteur
M. Apostolos GEORGIADIS - Centre Tecnologic de Telecomunicacions de Catalunya, Examinateur
M. Pavel NIKITIN - University of Washington, Examinateur
M. Christophe LOUSSERT - TAGSYS RFID, Examinateur
M. Yvan DUROC - Université Claude Bernard Lyon 1, Co-Directeur de thèse
M. Smail TEDJINI - Grenoble INP, Directeur de thèse

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Jennyfer Duberville

mise à jour le 12 novembre 2014

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes